Commencez à guérir... - Espace Galilée® Espace Avalon - Espace Carrel® - R.P. Joseph Carrel (Galilée)® - Tania - Irame - Marie-France Carrel - Route de Raisse 30 - CH-2855 Glovelier - +41 32 426 43 37 - Boulevard de Pérolles 57 - CH-1700 Fribourg - Chemin des Morettes 3 CH-1867 Ollon +41 26 424 24 01 - +41 79 763 28 08 - +41 79 327 94 65

Espace Carrel & Espace Avalon
Aller au contenu

Commencez à guérir...

Dossier Guérison > Cybernétique

La douleur et la souffrance neurophysique et physique doivent faire l’objet d’une prise de conscience, en profondeur selon le degré de perturbations, vous devez entrer dans la combinaison que quelque chose ne va pas et que votre responsabilité doit attirer votre attention sur le fait que vous êtes séparé de votre Moi Intérieur.


Tout évènement traumatique ou chaotique doit induire intérieurement une remise en cause de ce qui ne fonctionne pas et qui vous rend impuissant face aux cycles que vous venez de traverser.

L’essence primordiale consiste à prendre conscience que vos disfonctionnements vous pousse à rechercher une aide extérieure, à la recherche du génie dans la bouteille pour solutionner magiquement votre détresse, votre douleur ou la crise profonde que vous traversez en ce moment.

Le traitement et la méthode qui s’y rattache se trouve en vous et vous permet de faire face à l’impuissance qui vous submerge. Commencez à guérir, c’est devenez votre propre sauveur, développez des rythmes polarisés qui vont infliger à vos difficultés et détresses un départ sans espoir de retour.

Reconnaissez ce qui vous pousse à réagir dans miroir de la réalité commune, observez chaque évènement à la loupe avec la perspective que tout peut changer, laissez vous conduire vers le Point Zéro Quantique, vous libérez de vos concepts et de votre physiologie qui se sont figés.

Rien ne sert de savoir pourquoi vous vous entrepris de disposer des blocages de vie, mais simplement de prendre conscience que vous avez la capacité de vous en défaire et atteindre le passage spatio-temporel qui vous conduit à la Liberté.

Retourner au contenu